Tuesday , December 12, 2017

1/ Saigon est encore bien appelé chez les Vietnamiens, et était déjà la « perle de l’Orient » et le Paris de l’Asie ». Fondée sous le second Empire, Saigon était la capitale de la Cochinchine, seul territoire constitué en colonie française (les deux autres, Tonkin et Annam, étant des protectorats). Bâtie sur le site d’une ancienne cité Khmère, Prey Nokor, c’est un port fluvial sur la rivière de Saigon à 80km de la mer, au centre d’un vaste réseau de voies d’eau et dans une région rizicole riche, mais surpeuplé. Le nom de Saigon pourrait venir du chinois sai, qui veut dire bois, et gon, nom vietnamien du kapokier, arbre qui poussait en grand nombre, semble-t-il, autour de la ville, mais les historiens ne sont pas unanimes à ce sujet.

Saigon est bien changé en Hô-Chi-Minh-Ville actuellement.
(en français avec des traits d'union ; en vietnamien Thành phố Hồ Chí Minh), anciennement Saigon jusqu'en 1975, est la plus grande ville du Việt Nam, devant la capitale Hanoï.
Hô-Chi-Minh-Ville se divise en 19 arrondissements et 5 districts pour une superficie de 2 090 km2 et 7 400 100 habitants (2005). Les arrondissements intra-muros sont numérotés de 1 à 12. S'y ajoutent ceux de Tân Bình, Bình Thạnh, Phú Nhuận, Thủ Đức, Gò Vấp. Les districts suburbains sont Nhà Bè, Cần Giờ, Hóc Môn, Củ Chi, Bình Chánh.
Hô-Chi-Minh-Ville se trouve sur les rives du fleuve Dong Nai. Située à proximité du delta du Mékong, cette ville est la métropole du sud du pays. Pendant la colonisation, elle était la capitale de l'Indochine française (Cochinchine). Après la partition du pays issue de la fin de la guerre d'Indochine, Saigon devint la capitale de la République du Việt Nam (dès 1954).
Pendant la guerre du Việt Nam, Saigon était le siège du commandement américain ; son activité économique fut également dopée par la présence de centaines de milliers de soldats américains et son port était embouteillé par l'arrivée d'énormes importations de matériel. Sa prise par les communistes le 30 avril 1975 marqua la fin de la guerre du Việt Nam. La ville fut alors débaptisée au profit du nom du « leader » historique des communistes vietnamiens, Hồ Chí Minh. Néanmoins, de nombreux Vietnamiens continuent à parler de Saigon, du moins en situation informelle. Officiellement, Saigon n'est qu'une partie (District 1) de Hô-Chi-Minh-Ville. Elle est encore, de nos jours, le poumon économique du pays.
Les noms de la ville
Les Khmers, premiers habitants des lieux, désignaient cette ville sous le nom de Prey Nokor (la ville de la forêt). Ce nom est toujours d'usage pour les Cambodgiens ainsi que pour la minorité khmer Krom vivant dans le delta du Mékong.
À l'arrivée des Vietnamiens, dans leur longue marche du delta du Fleuve Rouge au delta du Mékong sur des siècles pour bâtir le Việt Nam, la ville prit le nom usuel de Sài Gòn, tandis que le nom officiel, en usage jusqu'à la colonisation française, était Gia Định (嘉定 dans l'écriture vernaculaire vietnamienne). Les Français, quant à eux, pérennisent le nom Sài Gòn, mais avec une orthographe francisée (Saigon).
Enfin, le 2 juillet 1976, les vainqueurs communistes imposent le nom actuel, Hô-Chi-Minh-Ville (Thành phố Hồ Chí Minh), déjà adopté par le premier gouvernement en 1945 de la République démocratique du Việt Nam, en hommage à Hồ Chí Minh.
2/ Climat
La mousson qui commence au mois de mai et s'achève au début du mois de septembre, est marquée par des pluies torrentielles. Il pleut pratiquement tous les jours. La saison sèche débute en novembre et se termine en avril. Le mois de mars est souvent le plus chaud de l'année.
Lieux et monuments connus
Saigon était au départ un petit port cambodgien, un village de pêcheur nommé Prey Kor. Occupé par des Annamites dès le XVIIe siècle, le site est alors baptisé Saigon, puis entouré de murailles au XVIIIe siècle, avant d'être conquis par les Français en 1859. Saigon sera alors connu pendant des années comme le « Paris de l'Extrême-Orient » : la ville comporte de nombreux monuments coloniaux.
3/ Des sites proposés à faire et à visiter à Saigon :
*/ Centre-ville avec le quartier colonial, c’est principalement caractéristique sur la rue Đồng Khởi (ex-rue Catinat).
Les quais avec la statue de Tran Hung Dao,
Hôtel de ville / Théâtre (Opéra) / Cathédrale Notre-Dame, en brique rouge importée de Toulouse
La poste centrale connçue par Gustave Eiffel / Palais de la réunification et jardin public
 
* / En dehors du quartier colonial :
Musée de Nha Rong /Ex-ambassade des Etats-Unis /Musée de l’histoire / Musée de la guèrre / Musée de la Révolution / Jardin botanique et zoo /Parc Ky Hoa /Architecture coloniale française
 
Temples et Pagodes
Pagode de Giac Lam / Pagode de Giac Vien /Pagode «  des Tortues » - Chua Ngoc Hoang ou bien Phuoc Hai Tu / Pagode de Vinh Nghiem / Pagode de Xa Loi / Temple du général Le Van Duyet /Temple de Tran Hung Dao / Temple de Phung Son / Vat Chantarangsey
 
Marchés
Marché de Ben Thanh / Vieux marché (Cho Cu) / Ex-marché « aux voleurs » / Marché aux meubles / Marché à la vaisselle / Marché aux livres
 
*/ Quartier Chinois (CHO LON)
Marché de Binh Tay /Marché aux oiseaux
 
Temples et Pagodes ou lieux du culte
Eglise de Ca Tam / Temple de Thien Hau / Temple de Nghia An Hoi Quan / Temple de Ha Chuong / Temple de Nhat Tan / Pagode de Tam So Hoi Quan / Pagode Puoc An Hoi An / Pagode Phung Son Tu
Temple de Khanh Van Vien et le quai de l’arroyo chinois.
 
4/ Certains sites historiques importants :
*/ Théâtre municipal de Hô Chi Minh
Lieu: Ho Chi Minh-Théâtre Municipal est situé sur la rue Dong Khoi, Hô Chi Minh-Ville, entre la Caravelle et Continental Hotels.
Caractéristiques: Avec une scène tournante et un 800 - salle de siège, le théâtre répond aux normes requises pour diverses formes artistiques comme le chant, la musique, la danse et traditionnels et des drames modernes.
Construit au début de 1897, sous une conception architecturale originale française par l'architecte Eugène Ferret, qui a remporté un prix pour le théâtre concevoir en Juillet 1895, le Théâtre Municipal a été restaurée et renouvelée pour célébrer le 300e anniversaire de la fondation de Saigon (1698-1998 ).
Le style architectural et le matériel de base du Théâtre municipal de l'ancien temps se reflètent dans sa véranda en pierre, une paire de statues en pierre blanche de jolies filles à la porte, les sols en granit coloré tuiles, les lustres, les statues de bronze face à la les escaliers, la salle de l'auditoire avec son arche gravé avec des motifs décoratifs et des rangées de statues sur les deux côtés du théâtre.
Dans les années de la Seconde Guerre mondiale, la France a participé à de nombreuses batailles. Au Vietnam, la vague révolutionnaire de haute secoué le régime colonial. Le théâtre municipal a été fermé et abandonné. Pendant la ré-invasion française du Sud après 1945, le théâtre a été restauré. Quand les envahisseurs français s'est retiré du Sud sous l'Accord de Genève en 1956, le régime de Ngo Dinh Diem transformé le théâtre dans le siège de la Chambre basse, donc la structure à l'intérieur et l'extérieur du théâtre a été considérablement modifié.
Reprendre le pouvoir après le printemps 1975 Grande Victoire, les autorités de la ville a permis une réparation temporaire du théâtre, de retour de sa fonction à un théâtre central. En 1995, une centaine d'années après le début du projet de construction initial, un projet de restauration a été approuvé par le Comité populaire municipal. Beaucoup d'historiens chevronnés et architectes ont été invités à participer à ce projet. Le théâtre a été renouvelé avec de nouveaux matériaux et équipés avec l'état de l'art des appareils électriques, les systèmes de sons et lumières et le feu et l'équipement de sécurité. Avec une scène tournante et un 800 - salle de siège, le théâtre répond aux normes requises pour diverses formes artistiques comme le chant, la musique, la danse et traditionnels et des drames modernes. C'est un bon endroit pour des spectacles par des ensembles artistiques d'art nationaux et étrangers et bien - des artistes connus, qui visite à Ho Chi Minh-Ville
 
*/ Le palais Thông Nhât (de la Réunification)
Il y a 25 ans, le 30 avril 1975, le char N° 390 de l’armée de libération du Sud Vietnam enfonçait la porte du Palais Dôc Lâp (de l’Indépendance), siège de l’ancienne administration saïgonnaise, fantoche des Américains. L’image de ce fait historique, qui marquait la libération du Sud Vietnam et la réunification du pays, était diffusée dans le monde entier.
Le palais rebaptisé Palais Thông Nhât (de la Réunification) est devenu un monument historique de Hô Chi Minh-Ville.
Dix ans après les bombardements de Dà Nang ouvrant leur agression contre le Vietnam, les colonialistes français fondèrent l’Indochine française comprenant le Nord, le Centre, le Sud du Vietnam, le Cambodge et le Laos qu’ils plaçaient sous la protection de la France.
Ils firent bâtir à Saïgon le palais du gouvernement général de la Fédération. Baptisé Palais Norodom, l’édifice occupait un terrain de 12 hectares et donnait sur l’actuelle rue Nam Ky Khoi Nghia. Il fut construit en trois ans (1868-1871) selon le style architectural colonial par l’architecte français Hermite.
Après leur défaite à Diên Biên Phu, les colonialistes français durent signer le Traité de Genève de 1954 et se retirer du Vietnam. Mais les Américains prirent le relève dans le Sud Vietnam et hissèrent Ngô Dinh Diêm au pouvoir. Le dernier fonda la République du Vietnam et s’installa au Palais Norodom rebaptisé Palais Dôc Lâp (de l’Indépendance).
Bombardé en 1962 par les avions d’une faction dissidente, le palais fut fortemen endommagé. Ngô Dinh Diêm le fit raser et construire un nouvel édifice à sa place.
Commencés le 1er juillet 1962, les travaux furent interrompus pendant six mois par le coup d’Etat qui mit fin au règne de Ngô Dinh Diêm. Inauguré le 31 octobre 1966 par les vainqueurs du coup d’Etat, Nguyên Van Thiêu et Nguyên Cao Ky, le nouveau palais est l’oeuvre de Ngô Viêt Thu. Titulaire du Grand Prix de Rome, cet architecte est encore connu pour ses nombreuses constructions et travaux de restauration dans le pays. Il a su allier l’architecture moderne avec le style architectural d’Orient dans la conception et l’aménagement du palais.
Les travaux de construction étaient confiés aux soldats et officiers du Génie de l’armée saïgonnaise. Le lieutenant-colonel Phan Van Diên, ingénieur, en assurait la direction.
Les constructions étaient bâties sur une base de ce 4500 m² de superficie. Elles comprenaient un rez-de-chaussée, un sous-sol et 4 étages, soit 95 salles d’une superficie totale de 20.000 m².
La salle la plus grande d’une superficie de 448 m², située au premier étage de l’édifice, servait aux réunions solennelles. Une salle voisine servait aux réunions du gouvernement. Une autre était réservée aux réceptions solennelles.
Le 2e étage comprenait les salles servant au commandement de l’armée, aux bureaux, aux réceptions des visiteurs du président et du vice-président de la République. Le reste servait d’habitation à la famille du président de la République.
Le 3e qui servait aux divertissements de la famille du président de la République, comprenait une bibliothèque, une salle de réception de la femme du président de la République, une salle de projections de films et de représentations artistiques et une salle pour les parties de carte.
Le 4e étage était calme et ouvert à tous les vents. Ngô Viêt Thu avait voulu en faire un lieu de relaxe pour le Président de la République et les membres du gouvernement après leurs réunions, mais Nguyên Van Thiêu réservait cet étage aux soirées de danse.
Le sous-sol était un abri souterrain de l’administration saïgonnaise en cas de guerre. Il comprenait deux galeries communiquant entre elles par d’étroits passages en béton armé.
La première galerie, aménagée à un mètre au dessus du sol, était entouré d’une couche de béton armé d’une épaisseur de 60 cm et revêtue de plaques d’acier de 5 mm d’épaisseur. Elle pouvait résister aux bombes de 500 kg et comprenait le Poste de commandement, une salle de radio, un bureau et une salle de repos du Président de la République.
La deuxième galerie, aménagée à 3m plus bas, était protégée par une couverture en béton armé de 1,6 m d’épaisseur et des plaques d’acier de 5 mm. Elle pouvait résister aux bombes de 2 tonnes. Un escalier dérobé la faisait communiquer directement avec le bureau du Président de la République au 2e étage. Une petite galerie était réservée au corps de garde.
Le 30 avril 1975, l’Armée de libération du Sud Vietnam entrait à Saïgon, clôturant la campagne Hô Chi Minh de libération du Sud Vietnam. Le char N° 390 enfonça la porte principale du Palais de l’Indépendance. Les couleurs du Front national de libération du Sud Vietnam furent hissées au 4e étage de l’édifice.
Dans la salle des réunions solennelle, le général ennemi Duong Van Minh se rendait sans conditions.
En novembre 1975, la même salle fut le théâtre de la Conférence de réunification du pays. L’édifice prend désormais le nom de Palais Thông Nhât (de la Réunification).
Depuis 1976, il est un monument classé, un vestige historique et culturel. Relevant du Cabinet du gouvernement, il sert aux réunions du gouvernement, aux réceptions des hôtes étrangers de haut rang du Parti, du gouvernement, de Hô Chi Minh-Ville, aux conférences et expositions.
Il est l’objet de nombreuses visites des touristes étrangers et de la jeunesse scolaire du pays.
Depuis 1999, il a subi de grosses réparations. L’architecte Ngô Viêt Thu et l’ingénieur Phan Van Diên ont été consultés pour ces travaux

VOYAGES Vendus et en Cours

Circuit pour Clément et Morgane RICEAU

Voyage dans le Haut Tonkin Vietnam via des belles régions comme Hanoi - Pagodes dans ses Alentours - Valée Mai Chau - Ninh Binh ( appelée par la baie d'Along terrestre) - Halong - et la région de Lao Cai - Sapa - Bac Ha avec les ethnies et les marchés ethniques typiques du haut Tonkin

» En savoir

Circuit pour Famille de Mme. Annette SELLERON

Un circuit en 11 jours dans la partie du Tonkin Vietnam est un choix pour ceux qui n'ont pas beaucoup de temps au Vietnam et veulent voir des choses authentiques à travers des endroits magnifiques

» En savoir

Voyage Vietnam et Laos pour le groupe Sylvie

C'est un voyage authentique et sur mesure pour le groupe de Mme. Sylvie pour la partie du Tonkin et d'Anam Vietnam et au Nord Laos en 34 jours de la découverte

» En savoir

Tous les Voyages en cours

Dire à votre famille et à vos amis de votre Voyage au Vietnam et leur demander de vous contacter par votre programme affiché !

» En savoir

TAUX DE CHANGE

USD 0
GBP 0
EUR 0