Monday , December 11, 2017

Quelques traits sur le confucalisme au Vietnam

Parmi les religions au Vietnam, le confucianisme est le plus pratiqué. Son fondateur est le sage Confucius (K’ong-tseu en chinois, Không Tu en vietnamien). Il naquit en Chine en 550 av.J.-C et devint un éducateur et un moralisateur de la société. Selon des documents étrangers, à sa naissance, il apparut dans le ciel 5 étoiles étranges se transformant en un vieillard qui venait le voir, et trois dragons entourant sa maison. On pensait que c’est un bon augure qui annonçait l’arrivée d’un grand homme.
Depuis sa tendre enfance, il se montrait très intelligent, soif d’études et donc bien averti. Bien qu’issu d’une famille modeste, il accéda au poste de mandarin par ses propres mérites. Victime d’une intrigue de cour, il se vit déchu de son grade et quitta sa ville pour errer misérablement en méditant sur les injustices des hommes et des institutions. Il gagna peu à peu à sa cause de hauts fonctionnaires lettrés et fonda une école de discipline s’appuyant sur les codes de la bienséance, la morale et l’équité. Ses élèves se chiffraient à 3000 dont 72 étaient très célèbres. Il décéda le 18 janvier de l’an du Chien, (41e année sous le règne du Roi Kinh) à l’âge de 73 ans. A sa mort, grâce à ses disciplines, son enseignement fut perpétué par un ouvrage littérataire Le Livre des Entretiens ou Lun Lui: ce sont des dialogues entre l’élève et le maître: l’élève doit trouver les réponses aux questions du maître posées sous forme de métaphores. Par rapport à la maïeutique de ce bon vieux Socrate, c’est peut-être juste une question de méthode qui sépare l’Orient de l’Occident.
Sa doctrine traite du rapport entre l’homme et l’Etat et de la discipline familiale. Plus précisément, le rôle du père ou de l’ancêtre est essentiel, il est seul détenteur de la sagesse, et on lui doit une obéissance quelquefois aveugle. De même, la hiérarchie et le souverain doivent être respectés. L’“homme de bien” (junzi) s’oppose à l’“homme de peu” (Xia Mia). L’homme de bien est cultivé, humaniste, moral et agit avec patience et honêteté. Il respecte les rites et les lois. Difficile de parler de religion transcendante avec le confucialisme qui ne se réfère à aucun dieu, mais instaure une philosophie morale basée sur le respect de la hiérarchie familiale et sociale, la bonté naturelle de l’homme et sa capacité à se perfectionner. Le confucialisme ne se préoccupe pas des origines du monde, ni des fins dernières de l’homme, mais il édicte un code moral basé sur 5 vertus: l’humanisme, l’équité, l’urbanité, l’intelligence et l’honnêteté. Selon Confucius, l’homme naît bon, sa nature le porte à faire le bien. Or la plupart des hommes se révèlent mauvais par la suite. À quoi tient cette dépravation? À la négligence de leurs facultés intellectuelles, qui subissent l’influence du milieu extérieur et s’atrophient dans la routine. On peut s’en sortir en se perfectionnant soi-même. Pour cela, il y a 4 prescriptions à suivre: s’intéresser à toute chose qui existe, pénétrer le secret des choses, avoir des idées nettes, maintenir la pureté du coeur. En définitive, ceux qui pratiquent le bien en sont toujours récompensés: “Ne faites pas à autrui ce que vous ne voulez pas qu’on vous fasse à vous-même.” Pour Confucius, il est absurde de prier les dieux du ciel: aucune prière n’est en mesure d’infléchir la volonté divine.
A la mort de Confucius, une autre doctrine apparaît, celle de son disciple Mancius, qui donne le droit aux hommes de juger la morale du père, de l’ancêtre ou du souverain. Sur cette langée apparaîtra plus tard le Xunzi qui octroie le droit aux mandins de conseiller le souverain et de le remettre sur le droit chemin s’il n’est pas à la hauteur de ses tâches ou de son rang.
Philosophie religieuse plus que religion organisée, le confucialisme (Nho Giao ou Khong Giao) forgea le système social du Vietnam et influença grandement la vie quotidienne comme les croyances de sa population. Selon Confucius, l’homme ne peut exister en dehors de la communauté. Le confucéen se doit de servir son roi, honorer ses parents, gérer sa famille. Dès la première période de la domination chinoise (IIIe siècle av. J.-C.-968 ap. J.-C.), la culture chinoise s’instroduit dans le delta du Fleuve Rouge sous sa forme surtout confucéenne, et des Vietnamiens étaient capables d’aller conquérir en Chine des grades universitaires élevés (Lý-TiÕn et Lý CÇm, IIe siècle). La première période d’indépendance (939-1404) ne reniait pas la culture chinoise.
Un temple de la littérature (V¨n-miÕu) fut construit à Hanoi, en 1070, et les concours littéraires triennaux, créés à partir de 1076, sont réorganisés en 1232 et 1374. Cet édifice religieux est dédié au culte du Confucius.
C’est dans le domaine social que le confucianisme laissa son empreinte assez forte dans l’histoire du Vietnam. Pendant près d’un millénaire, du début de l’ère chrétienne jusqu’à 939 après J.-C, il instaura un système de règles efficaces mais rigides entre père et fils, mari et femme, sujet et souverain. Pour que l’ordre règne dans le monde, il faut d’abord que les familles soient ordonnées, puis les Etats. En revanche, il établit le système très démocratique des concours littéraires qui permettait à n’importe qui de devenir mandarin par sa seule culture, son intelligence et ses mérites. Personne n’était prisonnier de sa naissance. On ne naisait pas mandarin, il fallait le devenir.
Dans le domaine politique, le confucianisme laissa également des traces profondes y compris chez les autorités. Pour Confucius, le peuple pris dans son ensemble incarne le Ciel, donc ce que le peuple veut, le Ciel le veut. Les dirigeants ont donc pour devoir d’aimer ce que le peuple aime et de haïr ce qu’il hait. Mencicus (372-269 avant J.-C.), disciple de Confucius, résuma bien cette idée dans un adage célèbre: “Le peuple d’abord, l’état vient après, le roi est négligeable.”
Concernant ses avantages, le confucialisme est une bonne religion correspondant à tout ce qui est naturel de l’Univers et au tempérament de l’homme, surtout accessible à tous. Le plus souvent, les confucéens ont de la vertu et du coeur et le pays régi par cette religion est doté d’un ordre social et facile à gouverner. Alors que la population jouit du bonheur et de la paix.
Pourtant, il existe des inconvenients: le confucialisme porte sur beaucoup de philosophies, parfois chimériques compliquant des questions. D’autre part, cette religion a plusieurs contraintes difficiles à observer. En particulier, elle apprécie hautement une attitude accuellante, même molle, ce qui réduit en certains cas le courage chez l’homme...
Depuis des dizaines d’années, la mode de vie à l’européenne a fait son entrée au Vietnam avec bien d’idées nouvelles et d’expériementations. Le confucialisme n’ont plus beaucoup de dévots et l’étude des caractères chinois n’est pas courante non plus notamment dans le Sud Vietnam. Il en serait de même pour le Nord dans des dizaines d’années. C’est une chose normale car toutes les religions connaissent des vicissitudes, tantôt de l’ascention, tantôt de la décadence et qu’il apparait du nouveau.
La Fête de Confucius d’autrefois
Elle a lieu le 28e jour du 9e mois. A cette occasion, les lettrés se réunissent et lisent leurs meilleurs poèmes. C’est une fête solennelle qui honore le “maître de l’éthique et de la morale”, dans les temples on lui rend hommage. En cette journée placée sous le signe de la sagesse, les familles, les clans, et les responsables de villages se réunissent pour prendre d’importantes décisions.

VOYAGES Vendus et en Cours

Circuit pour Clément et Morgane RICEAU

Voyage dans le Haut Tonkin Vietnam via des belles régions comme Hanoi - Pagodes dans ses Alentours - Valée Mai Chau - Ninh Binh ( appelée par la baie d'Along terrestre) - Halong - et la région de Lao Cai - Sapa - Bac Ha avec les ethnies et les marchés ethniques typiques du haut Tonkin

» En savoir

Circuit pour Famille de Mme. Annette SELLERON

Un circuit en 11 jours dans la partie du Tonkin Vietnam est un choix pour ceux qui n'ont pas beaucoup de temps au Vietnam et veulent voir des choses authentiques à travers des endroits magnifiques

» En savoir

Voyage Vietnam et Laos pour le groupe Sylvie

C'est un voyage authentique et sur mesure pour le groupe de Mme. Sylvie pour la partie du Tonkin et d'Anam Vietnam et au Nord Laos en 34 jours de la découverte

» En savoir

Tous les Voyages en cours

Dire à votre famille et à vos amis de votre Voyage au Vietnam et leur demander de vous contacter par votre programme affiché !

» En savoir

TAUX DE CHANGE

USD 0
GBP 0
EUR 0