Tuesday , December 12, 2017
Originalité du lac de Ba Be:
Dans le district de Cho Ra (province de Bac Can, au Nord) se trouve une vaste étendue d'eau d'une surface d'environ 500 ha, dont la profondeur atteindrait par endroit 30-40m, remplie d'eau à longueur d'année.
 
Les légendes du lac Ba Bê
Il existe beaucoup de légendes à propos du lac Ba Bê, ceci parce que chacune des ethnies vivant autour possède là sienne. Ces légendes sont toutefois plus ou moins semblables. Par exemple dans le vingtième livret du livre Dai Nam Nhât Thông Chi évoquant la province de Thai Nguyên (à laquelle appartenait le lac Ba Bê à l'époque) il est dit qu'un jour les habitants du coin organisèrent une fête en l'honneur de Bouddha. Alors que tous participaient aux réjouissances, une vieille dame lépreuse, couverte de haillons, surgit pour faire la quête et fut chassée par tout le monde. Seule une veuve âgée fut prise de pitié et lui donna sa part de riz et de viande tout en l'invitant à passer la nuit chez elle. La vieille lépreuse qui, en fait était un dragon des eaux ayant pris forme humaine, dit à la veuve: Ces gens si méchants mourront tous engloutis sous les eaux. À toi seule j'indiquerai un monticule sur lequel tu pourras éviter la mort. De nos jours encore, on peut voir ce tertre émergeant au beau milieu du lac Ba Bê et dont le nom est Po Gia Mai, ce qui en langue Tay veut dire le Tertre de la Veuve.
Les gens de l'ethnie Dao ont une légende sur le lac Ba Bê assez ressemblante à celle de l'ethnie Tay. Pour eux, il y avait autrefois, dans un village nommé Nam Mâu, un jeune homme qui vola une nuit un bœuf de Bouddha pour le tuer et en distribuer la viande à tous les habitants du village ainsi qu'à ses parents de Ban Vai. Le Bouddha envoya quelqu'un pour enquêter sur la disparition du bœuf mais chacun dans le village nia avoir tué le boeuf sacré. Seule une veuve osa dire la vérité et l'envoyé de Bouddha lui dit de semer de la cendre autour de sa maison car Bouddha allait faire disparaître le village de Nam Mâu sous les eaux et seul ce petit monticule de cendres résisterait à l'inondation. Ce monticule étant bien entendu le Po Gia Mai d'aujourd'hui.
 
Une version scientifique de l'origine
Le lac Ba Bê est considéré comme Ba Bê, et à laquelle prirent part deux scientifiques russes, spécialistes du domaine calcaire. Cette expédition devait donner une réponse à la question,: pourquoi les chaînes de montagnes calcaires présentaient une structure convexe comme les collines à faciès schistoïde? En résolvant ce problème, on obtiendrait en résolvant ce problème, on obtiendrait les données permettant d'étayer l'origine du lac comme étant due à un affaissement.
Vers la fin des années 60, un groupe de chercheurs de la Faculté de géologie entreprit de poursuivre les recherches et aboutit aux conclusions préliminaires : le lac Ba Bê prend son origine dans un affaissement de terrain, résultant en une cassure de la roche calcaire. La zone où le phénomène fut le plus prononcé constitue le socle actuel du lac Ba Bê.
 

Les preuves de ce phénomène géologique peuvent être trouvées sur place. En effet on y trouve des pierres en forme d'oreilles de chat, typiques des reliefs karstiques, et dont normalement la pointe se trouve dirigée vers le haut. Ces pierres sont toutefois orientées pêle-mêle au lac Ba Bê, avec les pointes orientées dans tous les sens, parfois même à 180 degrés de la normale. Les grottes ont été ouvertes et les terrasses fluviales souterraines ont été éventrées, résultant en blocs épars ci et là. Enfin, du fait de l'affaissement, les couches de terrain calcaire ont été brisées, formant des blocs de rochers, de 1 à 2 m3 , empilés les uns sur les autres. De fait le relief karstique originel, caractérisé par des lapiés, a été remplacé par un relief karstique renVersé, aux traits Convexes semblables à celui d'un relief schistoïde. Il n'y a pas si longtemps encore, dans le milieu des années 60, une grotte calcaire immense s'est écroulée, à 1 km à l'ouest du hameau de Po Lit

 
Le lac de Thac Ba, considéré comme la deuxième baie d’Along à la montagne du Nord du Vietnam, situé vers 200km de Hanoi.
Un lac possède 20.000 ha et ses nombreuses îlots, le lac Thac Bà, appartenant aux districts de Luc Yên et de Yên Binh (province de Yên Bai) n'est pas seulement connu pour être le lieu de la première centrale hydro-électrique du Vietnam, mais aussi pour sa beauté sauvage.

Pour y accéder, on traverse le pont Thac Ông, une attraction à lui seul. De là, un beau paysage apparaît progressivement. L'eau du ruisseau sous le pont est tellement limpide que l’on peut compter les galets. Les collines alentours sont couvertes de palmiers qui se mêlent aux champs de maïs. Les toits de chaume des maisons sur pilotis s’égrennent parmi la verdure.

À 30km du pont Thac Ông, les visiteurs pourront faire une halte au hameau de Ngoi Tu, commune de Vu Linh, qui a gardé la quasi-totalité des traditions et modes de vie de l’ethnie Dao Quân Trang (Dzao au pantalon blanc). Dans le but de développer l'éco-tourisme, depuis 10 ans, cette localité a collaboré avec Free Wheeling Tour, une agence de voyage pour héberger les visiteurs chez l’habitant.

Ceux-ci pourront passer le nuit dans une maison traditionnelle Dao. La maison longue sur pilotis est divisée en zones par des rideaux le long des rangées de piliers de soutien, la zone centrale servant de salon avec une cheminée et une cuisine. Deux zones situées à proximité des fenêtres, sur un niveau plus élevé, abritent les chambres à coucher du propriétaire et des invités. M.Thuong, reçoit souvent des touristes, à notre arrivée, il a rapidement pris des coussins, des moustiquaires, des couvertures et des oreillers. Et tout simplement, les rideaux ont été tirés, chaque visiteur pouvant ainsi disposer d’un espace privé dans sa grande maison.

Après le village, les visiteurs atteindront enfin le lac Thac Bà, un des trois plus grands lacs artificiels au Vietnam. C’est le réservoir d’une centrale hydro-électrique construite de 1961 à 1971. Ses paysages ressemblent un peu à une baie d'Ha-Long montagnarde.

Les visiteurs peuvent louer une barque en bambou à un villageois et partir à la découverte de la beauté du lac, des pêcheurs viendront vers eux pour tenter de leur vendre du poisson.   

Le poisson « nganh » (poisson aux épines) est une spécialité de la région. Il est délicieux lorsqu’il est grillé. Les visiteurs pourront aller déguster sur une île. Après avoir rammasser du bois, ils feront du feu. Après un certain temps, un arôme appétissant envahira la zone autour du feu. Une fois la peau carbonisée noire du poisson grillé enlevée, la viande blanche juteuse, un goût délicieux, inoubliable.

Après une journée de voyage, on peut passer la nuit au hameau. Le lendemain matin, à l'horizon de la fenêtre, les visiteurs pourront contempler les collines de palmiers et la surface du lac brillante comme incrustée d'or. Le paysage de Ngoi Tu était si beau qu'il  laissera une plus profonde impression sur les visiteurs pendant le voyage.

VOYAGES Vendus et en Cours

Circuit pour Clément et Morgane RICEAU

Voyage dans le Haut Tonkin Vietnam via des belles régions comme Hanoi - Pagodes dans ses Alentours - Valée Mai Chau - Ninh Binh ( appelée par la baie d'Along terrestre) - Halong - et la région de Lao Cai - Sapa - Bac Ha avec les ethnies et les marchés ethniques typiques du haut Tonkin

» En savoir

Circuit pour Famille de Mme. Annette SELLERON

Un circuit en 11 jours dans la partie du Tonkin Vietnam est un choix pour ceux qui n'ont pas beaucoup de temps au Vietnam et veulent voir des choses authentiques à travers des endroits magnifiques

» En savoir

Voyage Vietnam et Laos pour le groupe Sylvie

C'est un voyage authentique et sur mesure pour le groupe de Mme. Sylvie pour la partie du Tonkin et d'Anam Vietnam et au Nord Laos en 34 jours de la découverte

» En savoir

Tous les Voyages en cours

Dire à votre famille et à vos amis de votre Voyage au Vietnam et leur demander de vous contacter par votre programme affiché !

» En savoir

TAUX DE CHANGE

USD 0
GBP 0
EUR 0