Tuesday , December 12, 2017

I. LES TYPES DES TRANSPORTS

Le cyclo-pousse 
Le moyen de transport le plus écologique du Vietnam : pas de moteur, pas de fumée, pas de bruit. Convient parfaitement aux villes plates comme Hanoi, Huế, Hoi An. La ville de Saigon où c’est interdit les balades en cyclo-pousse pour les touristes depuis assez de temps. Et la ville de Hanoi , c’est plus difficile à organiser une balade vers le vieux quartier à cause de nombre de la circulation dans les heures culminentes (entre 7 – 9h00 et 16h00 – 18h00)  
- Conseils : Si vous voulez prendre vous même un cyclo-pousse nous vous conseillons de marchander le prix de la course avant de monter, et toujours en dôngs (jamais en dollars !). Préciser toutes les conditions. Prévoir la monnaie d'appoint. Ce mode de transport est plus cher (pour les touristes) mais plus pittoresque que le taxi.
 
La moto-taxi (xe ôm)
Vous voyez partout, surtout à chaque carrefour, dans chaque ville. Les gens qui se reposent sur leur scouter dans les trotoits où même dans la rue parfois, sont des conducteurs de moto-taxi. Ils se trouvent principalement au carrefour pour attendre des clients.
La croissance économique s'accompagne d'une croissance exponentielle du nombre de motos, et cela crée des petits boulots un peu partout. La course ne coûte pas plus cher qu'en cyclo (souvent moins) et c'est bien plus rapide. En revanche, les peureux éviteront ce moyen de transport, surtout aux heures de pointe où le trafic est impressionnant !
Un bon point cependant, les Honda-ôm, comme on les appelle, ont moins tendance à arnaquer le touriste que les cyclos. La plupart du temps, le conducteur vous tend un casque : c'est à la fois une sage précaution et une nécessité depuis qu'il a été rendu obligatoire partout en 2007 (en ville aussi).
 
Le taxi
 Il existe de nombreuses compagnies de taxis privées dans les grandes villes. Prix en dôngs affichés au compteur (12 = 12 000, etc.). C'est le moyen de transport le plus fiable et le plus sûr en ville. Qui plus est, les tarifs sont très abordables. Compter de 20 000 à 25 000 Dg (0,70 à 0,90 €) pour les deux premiers kilomètres, puis 9 000 à 11 000 Dg pour les kilomètres suivants.
Attention cependant à Hồ Chí Minh-Ville et Hanoi, où certaines petites compagnies affichent un forfait de départ à prix alléchant, mais la course revient plus cher à l'arrivée car leur compteur s'emballe en cours de route (les compteurs sont souvent trafiqués) !
Donc, si vous voulez avoir votre temps libre et aller faire un petit tour privé en ville en taxi on vous conseille de bien regarder la marque de taxi avant de faire stopper et de monter dans le taxi. Certaines marques qui sont conseillées sont MaiLinh Taxi, Sunsice Taxi, ABC taxi, Hanoi Groupe Taxi …
 
Le bus
 C'est le moins cher des moyens de transport. Comme dans tous les pays du Sud, réseau dense de communications par minibus ou bus. À part la N1 et quelques tronçons qui s'y rattachent, la qualité des routes et de la conduite du chauffeur varie de l'acceptable au pire. Comme en montagne, on parle en heures de route plutôt qu'en kilomètres.
- Les bus vietnamiens se sont modernisés et sont de plus en plus aux normes internationales. Une des meilleures compagnies est la Cie Mai Linh, représentée dans le sud et le centre du pays (bus de couleur verte), et le Hoang Long dans le Nord.
- Les bus express restent lents mais sont plus rapides que les bus locaux, qui s'arrêtent partout à la demande.
- Inconvénient notable : les gares routières sont presque toujours situées en périphérie des villes. Il faut donc souvent prendre un taxi pour s'y rendre, ce qui revient à doubler le prix du billet...
- Il y a également des bus communs (transport commun) dans les villes comme Hanoi, Hai Phong, Da nang , Ho Chi Minh – ville et etc….
 
Le train
 On recommande ce moyen de transport qui s'améliore d'année en année. Le train part et arrive à peu près à l'heure. Les trains express reliant Hanoi à Hồ Chí Minh-Ville portent le nom d'express de la Réunification (Doi Moi). Il y en a 5 par jour dans chaque sens. Il existe d'autres petites lignes. La modernisation du matériel est en cours, mais les voyages restent pour l'heure assez lents. Cela dit, c'est aussi rapide que le bus, plus sûr et plus confortable.
Une version vietnamienne du Shinkansen japonais est à l'étude. Elle pourrait être réalisée vers 2020.
On peut manger à bord des trains, mais la nourriture n'est pas toujours très bonne.
- Réservations : VACANCES TOUR vous organise tous les types de ces tickets. C'est bien réservé toujours au moins quelques mois avant pour les couchettes molles.
- Destinations : les trains immatriculés SE sont les plus rapides, tandis que les trains immatriculés TN sont (beaucoup) plus lents.
- Attention à vos affaires : dans la journée, demandez à quelqu'un du compartiment de garder vos affaires si vous sortez. Dans tous les cas, se méfier des voleurs, notamment aux arrêts.
 
La voiture de location
 Seuls les expatriés ont le droit de conduire au Vietnam. Les touristes sont donc condamnés à s'en remettre à un chauffeur, en espérant qu'il sera prudent (c'est rare).
Comme la circulation au Vietnam est très exceptionnelle pour les touristtes étrangères et donc si vous êtes simplement un visiteur et vous voulez louer une voiture pour vous conduire vous même ce sera impossible.
C’est pour cela que l’on vous propose de faire un voyage avec un guide qui vous donne des explications et avec un chauffeur qui vous conduit dans les endroits prévus selon le programme de voyage mis en accord avec nous.
 
La bicyclette et le cyclomoteur
 Officiellement, la conduite des motos et cyclomoteurs est interdite aux étrangers (sauf expatriés), comme pour la voiture. Cela dit, dans la pratique, on trouve aisément à en louer, à des tarifs attractifs (moins de 20 € par jour). Dans les grandes villes, Hanoi et Hồ Chí Minh-Ville, il est déconseillé de circuler à vélo ou à moto car le trafic s'est fortement accru ces dernières années et la conduite kamikaze des Vietnamiens induit un risque réel d'accident. C'est au plus fort de s'imposer, ce qui est plus facile en 4x4 qu'à vélo... Ailleurs, la location peut être envisagée avec un peu plus de sérénité.
- Si vous louez un vélo, pensez au casque. Pour la moto, il est obligatoire (la police veille au grain).
- L'ambassade de France au Vietnam déconseille la conduite de vélomoteurs ou de motos, en raison du nombre croissant d'accidents enregistrés chaque année par leurs services. Sachant cela, aucune assurance ne vous couvrira en cas de problème.
- Attention : en cas d'accident, il n'est pas rare que la police exige sur le champ des dommages et intérêts - même si vous n'y êtes pour rien. Un moment pénible en perspective.
 
Les routes
 - Les routes sont meilleures au sud qu'au nord (à part la N1), bien qu'avec le temps, celles du Nord s'améliorent.
Une voie unique relie le Nord au Sud, de Hanoi à Hồ Chí Minh-Ville en passant par Huế, Đà Nẵng et Nha Trang. Il s'agit de la route no 1. Presque toutes les routes sont à deux voies.
- Prudence ! Il y a foule sur les routes et la chaussée est souvent envahie sur les bas-côtés. Résultat : on ne peut pas rouler vite sans prendre des risques. Les voitures utilisent sans cesse le klaxon.
Impossible de rouler à plus de 50 km/h. Le trafic est particulièrement intense avec, en plus, la multitude de deux-roues et de véhicules lents de toutes sortes. Ça n'impressionne guère les chauffeurs de bus et de camions qui circulent souvent de manière insensée, à une vitesse contrastant nettement avec le rythme naturel des paysans ! On voit d'ailleurs pas mal d'accidents, en ville comme sur les routes.
- Au Vietnam, on roule à droite.
- Il y a parfois des péages. Compter entre 10 000 et 20 000 VND par voiture.

L'avion 
Vietnam Airlines , Une seule compagnie nationale, possède une bonne réputation. En 2010, sa flotte, l'une des plus jeunes d'Asie, comptait une cinquantaine d'appareils, dont une dizaine de Boeing et deux fois plus d'Airbus. Quelque 18 villes sont desservies à l'intérieur du pays, un réseau dense et pratique, aux tarifs abordables.
Depuis ces années, il existe aussi une compagnie low-cost : Jetstar et Mékong Airline maintenant.
 
II. COMMENT EVITER DES RISQUES ?
 
Sécurité
Il y a fort peu de problèmes de sécurité au Vietnam, à part les pickpockets dans certains quartiers de Hồ Chí Minh-Ville et quelques cas de vols à la tire signalés sur la plage de Nha Trang. Il n'y a donc que là que se développe une petite délinquance.
Ne pas laisser, bien entendu, d'objets de valeur dans les chambres d'hôtel. Il faut les garder comme “votre moitiée”. Enfin, les agressions physiques contre des touristes sont extrêmement rares.
 
Bruit et pollution
Le bruit est présent dans les grandes villes car la circulation des deux roues y est de plus en plus importante. Ce bourdonnement incessant (il se calme la nuit) s'accompagne de pollution (fumées d'échappement). Saigon est la ville la plus bruyante, et la plus polluée du Viet Nam. Hanoi vient ensuite. Hué reste une ville peu encombrée, peu bruyante. Les karaokés de nuit aussi peuvent être une source de nuisance sonore. Ils démarrent dans certaines régions à 7 h... N'oubliez pas vos bouchons pour les oreilles.
 
Sollicitations
Des cyclos qui vous suivront à la queue leu leu jusqu'aux marchands de souvenirs, des cireurs de chaussures en passant par les guides et mototaxis : le visiteur est souvent sollicité au Vietnam, avec insistance mais sans agressivité. Soyez patient, sachez refuser calmement. Et n'oubliez pas que pour beaucoup de gens, il en va de leur survie.
 
Arnaques
Outre les petites arnaques courantes dans les secteurs touristiques (prix volontairement gonflés), le Viet Nam n'est pas un pays qui cherche à tromper les visiteurs.
Lorsque vous achetez un souvenir dans un magasin, si le vendeur vous l'apporte empaqueté après être allé quelques instants dans son arrière-boutique, ouvrez le paquet et vérifiez bien qu'il s'agit de l'objet que vous avez choisi en rayon.

VOYAGES Vendus et en Cours

Circuit pour Clément et Morgane RICEAU

Voyage dans le Haut Tonkin Vietnam via des belles régions comme Hanoi - Pagodes dans ses Alentours - Valée Mai Chau - Ninh Binh ( appelée par la baie d'Along terrestre) - Halong - et la région de Lao Cai - Sapa - Bac Ha avec les ethnies et les marchés ethniques typiques du haut Tonkin

» En savoir

Circuit pour Famille de Mme. Annette SELLERON

Un circuit en 11 jours dans la partie du Tonkin Vietnam est un choix pour ceux qui n'ont pas beaucoup de temps au Vietnam et veulent voir des choses authentiques à travers des endroits magnifiques

» En savoir

Voyage Vietnam et Laos pour le groupe Sylvie

C'est un voyage authentique et sur mesure pour le groupe de Mme. Sylvie pour la partie du Tonkin et d'Anam Vietnam et au Nord Laos en 34 jours de la découverte

» En savoir

Tous les Voyages en cours

Dire à votre famille et à vos amis de votre Voyage au Vietnam et leur demander de vous contacter par votre programme affiché !

» En savoir

TAUX DE CHANGE

USD 0
GBP 0
EUR 0